Accès direct au contenu

ENS Cachan - Institut d'Alembert

Version anglaise

aide

Accueil > Plateformes > Résonance magnétique nucléaire

Résonance Magnétique Nucléaire

La plateforme se compose de deux aimants supraconducteurs 500 et 400MHz. Ils offrent une complémentarité technique et scientifique pour la détermination structurale d'une large gamme de molécules en partant des molécules organiques isolées jusqu'aux complexes ADN-protéines en passant par des composés organométalliques ou des assemblages supramoléculaires.

L'appareil 500 MHz
 
Il est dédié plus spécifiquement à la biologie et à l'étude de la structure et de la dynamique des macromolécules. Les thèmes du laboratoire sont la structure des acides nucléiques et les interactions acides nucléiques-protéines.
La plateforme permet leur étude par les méthodes RMN 2D et 3D hétéronucléaires et l'excitation des noyaux 1H, 13C, 15N et 31P.

Nos études font largement appel à l'utilisation de macromolécules enrichis en isotopes stables à spin nucléaire azote 15 et carbone 13.
Le laboratoire a notamment développé une méthode originale basée sur la Polymerase Chain reaction (PCR) pour produire en grande quantité des oligonucléotides d'ADN enrichis.

L'utilisation de ces méthodologies nous permet d'obtenir davantage d'informations spectrales sur ces molécules et de déterminer ainsi leurs conformations fines. L'observation sélective de ces molécules dans le cadre de leurs complexes avec les partenaires protéiques autorise la visualisation des déformations induites par la complexation.
La confrontation des déformations intrinsèques à la séquence d'ADN à celles induites par l'interaction avec la protéine nous paraît essentielle pour comprendre pleinement les mécanismes intimes des complexations ADN-protéines. Les systèmes étudiés sont ceux intéressant l'UMR 8113 et notamment l'intégrase du VIH-1.

L'appareil 400MHz
 
Cet appareil (ECS400 de JEOL), récemment acquis par l'Institut et le PPSM (UMR 8531), est en premier lieu un instrument de routine pour la détermination structurale des molécules organiques synthétisées au laboratoire.

Il est équipé d'une sonde large bande qui permet l'observation des noyaux 1H/19F et de l'ensemble des noyaux dont la fréquence de résonance est comprise entre celle de l'19Ag et le 31P. Il possède également un passeur d'échantillons et un système de température variable.

Ainsi, la plupart des hétéro-éléments couramment présents dans les molécules organiques peuvent également être observés. L'appareil s'inscrit donc dans les thèmes de recherche de l'UMR 8531 et permet l'étude de la complexation des métaux par des ionophores synthétisés au PPSM et à la détermination des différents paramètres thermodynamiques qui y sont associés.


Contacts et modalités d'accès


Olivier MAUFFRET (RMN 500 MHz - LBPA)
Gilles CLAVIER (RMN 400 MHz - PPSM)

Ingénieurs :
Loussine ZARGARIAN (LBPA)
Stéphane MAISONNEUVE (PPSM)

Liste des équipements


  • RMN Bruker 500 MHz
    sondes 1H/15N/13C ; 1H/BBI ; P/1H
  • RMN JEOL 400MHz (ECS400)
    sonde large bande pour noyaux 1H/19F

Localisation

Les deux appareils sont situés pièces B24 et B26 au rez-de-chaussée bas dans un bâtiment annexe au bâtiment de l'Institut d'Alembert.

Appartenance

Equipements mis à disposition de l'Institut d'Alembert par le LBPA et le PPSM