Accès direct au contenu

ENS Cachan - Institut d'Alembert

Version anglaise

aide

Accueil > Plateformes > Plateforme de culture cellulaire

Plateforme de culture cellulaire

Le LBPA et l'Institut d'Alembert (IDA) sont équipés d'une plateforme de sécurité biologique comprenant au total 5 entités indépendantes : un laboratoire de sécurité L1, trois laboratoires de sécurité L2 et un laboratoire de haute sécurité L3.

La plateforme est répartie en trois groupes.

Plateforme de cultures cellulaires L2

Le premier groupe concerne la plateforme de cultures cellulaires L2 (3 PSM ; située au 1er étage du LBPA, bâtiment IDA) et la plateforme L2 bactériologique (3 PSM ; située 2ème étage du LBPA, bâtiment IDA). Ces plateformes ont pour objet de permettre l'établissement et l'entretien de lignées (CEM, HEC, HELA, NIH3T3, B16, etc.) ou de cultures primaires humaines ou d'origines animales (principalement lymphocytes, monocytes et macrophages) de classes 1 et 2 ainsi que la culture de cellules bactériennes de classes 1 et 2 (E. coli, EPEC) nécessaires pour mener à bien les différents projets scientifiques du laboratoire. 


Laboratoire P3 du LBPA Plateforme de culture cellulaire L1

Le deuxième groupe concerne la plateforme de culture cellulaire L1 (située au rdc du bâtiment IDA, pièce H5) et le L2 confocal (responsable : Bertrand Cinquin, situé bâtiment d'Alembert, pièce A2-04).

Le L1 (2 PSM) est  dédié à la réalisation d'expériences de micro-fluidique couplées à de l'imagerie par épi-fluorescence sur des lignées cellulaires ou des souches bactériennes de niveau 1 tandis que le L2 (1 PSM) est lui consacré à des expériences de microscopie de fluorescence en mode confocal ou multiphoton sur des cellules procaryotes ou eucaryotes supérieures de classes 1 et 2.

Plateforme L3

Le troisième groupe concerne la plateforme L3 (5 PSM, 5 étuves à Co2, 1 étuve hypoxie et un cytomètre FACS Calibur) qui est une structure destinée à la manipulation des micro-organismes pathogènes de classe 3 mais ne présentant pas de risques pour l'environnement.
Ce laboratoire de haute sécurité (responsable : Frédéric Subra) offre aux équipes du LBPA en particulier et de l'IDA en général la possibilité de mettre en œuvre les projets impliquant la culture de cellules infectées, la production virale et la transgénèse des cellules eucaryotes.
Le laboratoire L3 est installé au 1er étage du LBPA, bâtiment IDA. Il s'étend sur  60 m2 et comporte deux lobes indépendants (respectivement 2 et 3 PSM) permettant l'accueil de pathogènes différents.
Il fonctionne comme une plateforme locale de production de vecteurs viraux destinés aux études fondamentales menées par des équipes académiques ou privées. Les collaborations sont menées selon principalement deux axes.

Le premier a trait au savoir-faire que nous avons développé, depuis 25 ans, en pharmacologie antivirale. Nous proposons un ensemble de systèmes cellulaires et de techniques de biologie moléculaire qui permettent de tester l'action de composés antiviraux et des mécanismes de résistance.

Le second met en jeu un ensemble d'outils viraux (navettes virales) que nous avons développés ou implantés au laboratoire. Ces outils ont pour but de moduler l'expression des gènes dans les lignées cellulaires ou les cultures primaires afin de mettre en évidence leurs implications dans des mécanismes tumoraux ou d'infections virales.

La plateforme met également en place des nouveaux outils, à la demande, afin de réduire les coûts de certains projets mettant en jeux l'imagerie de fluorescence. Ainsi, par exemple, nous avons tout récemment développé toute une gamme de vecteurs rétroviraux qui permettent de marquer différents compartiments cellulaires (noyau, mitochondrie, réticulum endoplasmique, golgi) avec différentes protéines fluorescentes de couleurs d'émission distinctes (GFP, RFP, CFP). 


Concernant le laboratoire L3, nous pouvons soit réaliser les projets soit accueillir une équipe pour qu'elle réalise ses propres expériences (après formation aux règles de sécurité et à l'utilisation des différents équipements).

Les projets peuvent être réalisés soit dans le cadre d'une collaboration scientifique soit dans le cadre d'une prestation de service (le prix est évalué en fonction du cahier des charges). Ce principe de fonctionnement s'applique aussi bien aux collaborations externes (recherche académique ou privée) qu'internes dans le cadre de l'IDA. 


De façon générale la gestion de la plateforme s'appuie sur un comité local d'utilisateur sous la responsabilité de Frédéric Subra.



Contacts et modalités d'accès

1er groupe, 2ème groupe (sauf le L2 confocal) et 3ème groupe : F. Subra
Imagerie cellulaire (L2) : Bertrand Cinquin

Liste des équipements

  • 2 Laboratoires P2 pour la culture de lignées cellulaires humaines (6 postes de travail)
  • Laboratoire P2 pour la plate-forme de microscopie confocale (1 poste de travail)
  • Laboratoire de haute sécurité P3 (5 postes de travail)
  • BD FACSCalibur 4 couleurs analyseur-trieur

Localisation

Bâtiment d'Alembert - 1er étage : Plate-forme de Microscopie confocale et BD FACSCalibur
Bâtiment de l'Institut d'Alembert - 1er étage - pièces 107 (P2) et 118 (P3)